« Retourner à la liste


Blouson 509th PIB, Capt. Howland - Pathfinder Commanding Officer

Blouson 509th PIB, Capt. Howland - Pathfinder Commanding Officer.

Charles W. Howland combattit avec les Gingerbread Jumpers (509th) dès le premier saut de combat en Afrique du Nord. Ce commandant de compagnie avait la réputation d'être un homme plein de bravoure et un officier exceptionnel. De par ses grandes qualités humaines, il était adoré de tous. En plus de nombreux sauts de combat, il prit part à un assaut amphibie à Anzio. Survivant de la sanglante bataille de Sadzot, en Belgique, il fut tué au combat en janvier 1945, durant les derniers jours de la bataille des Ardennes. L'entreprenant et très estimé jeune officier partit pour l'Angleterre en juin 1942 ; son unité, le 503rd Parachute Infantry, fut la première unité aéroportée américaine à effectuer un saut de combat en Afrique du Nord en novembre 1942 lors de l'assaut allié appelé "Operation Torch". Chuck Howland faisait partie du même groupe de saut que Paul B. Huff, le célèbre récipiendaire de la Congressional Medal of Honor. Promu capitaine, Howland devint le commandant de la 509th Parachute Scout Company, la première unité d'éclaireurs, l'ancêtre des Pathfinders. Utilisant le savoir-faire acquis par la British Airborne, le Scout Company Commander élabora les rudiments des techniques Pathfinders. En tant que première unité ayant effectué un saut de combat, le 509th instaura les premières techniques de camouflage des uniformes et des casques. En Italie, Howland devint Battalion S-3 Officer (officier d'opérations) et ensuite commandant de la Headquarters Co. 509th PIB où il se distingua par la prouesse de piloter un avion Piper Cub au-dessus du Monte Croce pour larguer du réapprovisionnement qui faisait gravement défaut au sol. L'histoire raconte qu'il avait été viré de sa formation de pilote pour avoir volé tête en bas avec un avion d'entraînement à travers un hangar ! Pendant la campagne du sud de la France, après le retour aux Etats Unis du Lt. Col. Yarborough, le Captain Howland devient commandant en second de l'unité (Executive Officer). Aux derniers jours de janvier 1945, durant la bataille des Ardennes, le 509th reçut l'ordre de s'emparer de la ville de Born. Howland insista pour demeurer auprès de ses hommes sur la ligne de front. Les Allemands savaient qu'une attaque se préparait à l'extérieur du village et commencèrent à pilonner avec leur artillerie et mortiers. Howland se tenait sur la tourelle d'un char au PC du bataillon. Un projectile de mortier explosa à côté du courageux capitaine, le tuant sur le coup. Il avait attaché la jugulaire de son casque sous son menton et il fut tué par le souffle de l'explosion. Il n'avait aucune blessure apparente. Il avait l'air de dormir dans la neige. La nouvelle de sa mort se répandit dans le bataillon comme une traînée de poudre. L'un des hommes les plus appréciés, et que l'on commençait à croire immortel, n'était plus. La chance avait fini par lâcher ce vétéran de nombreux combats sur deux continents.


Prix :5450,00€